Osez l’aventure

Bonjour Frédéric,

Mon nom est Amélie Gagné et je suis originaire de Maria en Gaspésie. Je pose aujourd’hui ma candidature à la bourse «Osez l’aventure» afin d’obtenir votre appui pour mon projet de cyclotourisme solo en Scandinavie prévu à l’été 2016.

En janvier 2014, âgée de 32 ans, je décide de partir à l’aventure alors que mon entourage s’installe de plus en plus dans la vie adulte traditionnelle et confortable. Cette idée du chemin déjà tracé m’angoisse un peu… Carrière-mariage-maison-famille: et si ce n’était pas pour moi? Ayant voyagé de 21 à 25 ans, mon rêve de repartir à l’aventure semble plutôt être la voie qu’il me faut emprunter. Armée d’un vieux vélo des années 90 et de quelques essentiels de survie, j’achète un aller simple pour Bangkok, Thaïlande sans trop avoir de but précis. J’ai quelques économies et un projet de créer un blog, alors je fonce, avec pour seule certitude que vivre une vie rangée pleine de regrets, ce n’est pas pour moi.

Le succès n’est pas instantané, mais, forte de mon bagage en études littéraires et en photographie, je réussis à rassembler un nombre croissant de lecteurs qui me lisent à chaque semaine sur mostlyamelie.com, visionnent ma chaine YouTube et me suivent sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest et SnapChat. Mon but est d’inciter les voyageurs solo, surtout les femmes, à vivre leurs rêves, à foncer et à ne pas avoir peur de l’inconnu. Mon mode de vie simple de nomade à vélo et mon petit revenu me permettront d’étirer mon budget voyage jusqu’à février 2016, plus de deux ans plus tard.

La plus grande partie de mon temps fut passée en Asie du Sud Est, où j’ai parcouru chaque pays de fond en comble. Là-bas, c’était facile, car le coût de la vie est très bas, mais, à la longue, j’ai eu l’impression de stagner un peu et j’ai eu envie de relever de nouveaux défis. J’ai donc pris la route en direction d’Istanbul et j’ai parcouru les Balkans, en passant par la Bulgarie, la Serbie, la Bosnie Herzégovine, la Croatie et l’Italie entre novembre et décembre 2015 à vélo. Cette expérience assez difficile mais fort enrichissante m’a permis d’atteindre un nouveau degré de dépassement de moi-même. Je n’étais pas du tout équipée pour le vélo en conditions hivernales ni prête à affronter toutes ces montagnes. J’ai franchi les étapes une à la fois, et j’ai atteint Milan le 16 décembre 2015, quelques 3000km plus tard, après avoir passé 100% de mon temps à l’extérieur pendant deux mois. La satisfaction de l’accomplissement fut immense et le désir de répéter l’expérience, encore plus grand.

J’aimerais réaliser mon prochain défi, le plus grand jusqu’à maintenant, grâce à la bourse “Osez l’aventure”. À partir de juillet 2016, mon fidèle compagnon à deux roues et moi-même désirons parcourir la Scandinavie à vélo : une grande boucle qui débutera et se terminera à Berlin et passera par le Danemark, la Suède, la Norvège, la Finlande, en faisant un petit détour par l’Estonie, la Lituanie et la Pologne au retour. Trois mois et près de 8000km dans des paysages qui sauront à coup sûr transmettre ma passion pour l’aventure à mon lectorat majoritairement féminin engagé et actif. Le projet est assez simple : vivre à l’extérieur à 100%, parcourir 70 à 100km par jour pour atteindre mon but en l’espace d’environ trois mois, découvrir et faire découvrir des pays majestueux à ma façon, en aventurière solo, et être 100% indépendante. Malgré mon désir de simplicité volontaire, mon expérience dans les Balkans m’a appris qu’un minimum d’équipement de pointe aide grandement pour être complètement indépendante. C’est une lacune que j’ai pour le moment et que j’espère combler grâce à cette bourse. Voici mon itinéraire :

Screen Shot 2016-03-04 at 9.22.25 AM

Je suis fière d’être une femme libre, indépendante et forte. Je veux en inspirer d’autres à l’aide des plateformes qui me sont offertes et utiliser cette fenêtre sur mon aventure en cyclotourisme pour les inciter à vivre leurs rêves. Mon message est simple: il n’est pas nécessaire de se conformer, peu importe notre âge, ni d’être une athlète de haut niveau, ni même de savoir comment changer une crevaison, métaphoriquement ou proprement parlant, pour plonger dans l’inconnu. Le parcours à vélo n’est pas toujours facile, et j’ai le courage et la confiance pour montrer les choses telles qu’elles sont, avec les hauts et les bas, et de m’en sortir toujours grandie et plus forte. Avec Mostly Amélie, je souhaite inspirer mes lecteurs à sortir de leur zone de confort, oser l’inconnu et prendre leur destinée en main.

turkey me fully loaded

En date de mars 2016, Mostly Amélie reçoit plus de 30 000 visiteurs mensuellement, a un cumul de fans Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, SnapChat et Pinterest de plus de 12 000, de même que plus de 63 000 visionnements sur ma chaîne YouTube. Ces statistiques démontrent la popularité dont jouissent déjà mes plateformes. Il s’agit d’un moment clé dans ma carrière pour m’associer à vous afin de lancer une chaîne désormais bilingue (elle n’a été qu’en anglais jusqu’à présent) et d’inspirer un public encore plus grand à oser l’aventure.

Je m’engage à produire un vidéo et un article récapitulatif de mon aventure en français chaque semaine, de même qu’à partager mes photos et clips de façon bilingue sur les réseaux sociaux tel que je le fais déjà, en mentionnant les commanditaires et en utilisant les mots-clics indiqués afin d’augmenter la visibilité et l’audience de chacune des publications.

Le coût de la vie élevé en Scandinavie rend cette aventure improbable sans votre soutien financier et je crois sincèrement que cette alliance sera hautement bénéfique pour tous les gens impliqués. Merci de m’aider à encourager les femmes de tous âges à foncer, se dépasser et oser l’aventure.

À bientôt,

Amélie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.